Psycho

Zoom sur la psychothérapie pour l’addiction à l’alcool !

Zoom sur la psychothérapie pour l’addiction à l’alcool !

La dépendance à l’alcool fait actuellement rage au cœur de nombreuses familles. D’ailleurs, plus de trois millions de personnes ont une forte addiction. De plus, la dépendance à l’alcool est l’une des principales causes de nombreux décès. De même que ce phénomène d’excès de boisson alcoolisée ruine beaucoup de vie. Si bien qu’il est important de réagir vite et efficacement. Comment faire ? Depuis un certain temps, la psychothérapie est l’une des meilleures solutions conseillées pour soigner une dépendance. Focus !

La psychothérapie, la solution pour traiter la dépendance à l’alcool

Il est nécessaire de combattre la dépendance à l’alcool pour éviter de sombrer un peu plus dans l’addiction. En effet, la personne subissant ce type d’addiction doit se rendre compte de l’importance d’un traitement pour alcoolique. Toutefois, sortir de l’enfer de l’alcool est une épreuve compliquée, qui demande du temps et beaucoup de volontés. Si bien que des traitements thérapeutiques sont très indiqués. Effectivement, une dépendance à l’alcool se soigne mieux en suivant une thérapie comportementale ou une thérapie cognitive. Ces deux solutions assurent un rétablissement optimal d’un patient alcool. Mais pas seulement, le traitement médicamenteux doit être également respecté de côté. Suivre des thérapies avec suivi psychologique et prendre des médicaments sont les moyens les plus efficaces pour retrouver la sobriété.

La thérapie comportementale et cognitive face à l’alcoolisme

Une approche thérapeutique pour soigner la dépendance alcoolique a eu de bons résultats depuis ces dernières années. En effet, le taux de patients alcooliques qui ont pu retrouver un état sobre durant un long moment a énormément augmenté. Grâce à la pratique de TCC ou Thérapies Cognitives et Comportementales, combattre l’alcoolisme est à la portée de tous. Toutefois, il faut y mettre beaucoup de volontés et être fort psychologiquement. Il faut comprendre que le traitement TCC contre la dépendance est fortement lié au comportement et aux émotions. À savoir qu’un alcoolique est dépendant à cause d’une mauvaise gestion émotionnelle et comportementale. Dépression, stress, anxiété, angoisse… Tous ces émotions et comportements négatifs entrainent souvent l’addiction. Afin de les combattre et d’apprendre à contrôler tout cela, la thérapie TCC est idéale.

Le déroulement de la thérapie comportementale et cognitive pour soigner la dépendance

Souvent, à cause d’une situation difficile à gérer, une personne se tourne vers l’alcool pour réagir. La TCC aide et enseigne au patient qu’il y a d’autres méthodes plus pratiques pour faire face à ce genre de chose. D’ailleurs, cette forme de thérapie regroupe plusieurs techniques permettant d’éviter de toujours se réfugier vers l’alcool.

  • Pratiquer des approches visant à renforcer les liens à la communauté,
  • Acquérir plus de compétences sociales,
  • Mieux gérer les émotions négatives comme le stress, la frustration, l’irritabilité, la colère, la tristesse, la dépression, la peur…

À part ces points, le traitement TCC se base principalement sur la motivation de l’individu souffrant d’alcoolisme. Afin d’assurer un sevrage alcoolique qui fonctionne parfaitement, le patient doit avoir la volonté de guérir. Si bien que lors des débuts d’une thérapie comportementale et cognitive, des séances d’entretien motivationnel sont prévues.

Post Comment