Article de la base documentaire de la F3A

Vous êtes ici Documentation F3A Alcoologie Alcool et prévention Enquête régionale (Nord-Pas de Calais) sur la situation de la prévention de l’alcoolisation excessive en milieu d’hospitalisation

Enquête régionale (Nord-Pas de Calais) sur la situation de la prévention de l’alcoolisation excessive en milieu d’hospitalisation

jeudi 17 juillet 2003.

Cette enquête réalisée début 2002 a été envoyée aux services du personnel des établissements. En voici la synthèse (40 réponses sur 107 envois).

Question 1

Le règlement intérieur de votre établissement comporte-t-il un texte (ou plusieurs) concernant :
- L’ivresse au travail : 12 OUI 28 NON
- L’introduction d’alcool : 24 OUI 16 NON
- La consommation d’alcool : 13 OUI 27 NON
- L’organisation des pots : 6 OUI 34 NON

La majorité des réponses est le NON, sauf pour l’introduction d’alcool sur le lieu de travail (en dehors des "pots").

Questions 2

Envisagez-vous une modification de votre règlement intérieur à ces sujets ?

12 OUI / 25 NON / 3 non-réponse

si OUI :

Auprès de qui pensez-vous trouver une aide pour la rédaction de ces thèmes ?
- Ressources internes (sans précision)
- Assistant juridique du Centre Hospitalier
- Médecin du travail (2 réponses)
- Autorités de tutelle
- ANPA

Question 3

Avez-vous réalisé au moins une action collective de prévention de l’alcoolisation excessive dans votre établissement ?

9 OUI / 30 NON / 1 non-réponse

La minorité des milieux d’hospitalisation déclare avoir réalisé au moins une action de prévention.

Cette réalité pourrait indiquer la nonindication d’action de prévention sur ce thème... Il n’est pas certain que la majorité du personnel des lieux d’hospitalisation connaisse tout des risques liés à l’alcoolisation...

Pour terminer cette synthèse, je vous présente un résumé des points d’intérêts des règlements intérieurs envoyés.

- Plusieurs règlements intérieurs indiquent le rappel du Code du travail :

1 - Interdiction de pénétrer ou de demeurer dans l’établissement en état d’ivresse (6/22 envoyés)

2 - Concernant l’introduction et la consommation de boissons alcoolisées, les règlements intérieurs envoyés n’indiquent jamais les boissons alcoolisées "autorisées" par le Code du travail. Les circonstances (pots) ou l’alcoolisation est autorisée sont indiquées dans 7 règlements intérieurs envoyés.
Enfin les procédures "alcootest" sont rarement (trois) notées et très rarement détaillées au niveau du protocole à suivre.

Deux règlements intérieur sont remarqués :

a) L’un, pour une "procédure organisationnelle CAT face à un agent en état d’ébriété qui indique concrètement la CAT pendant et après l’ivresse (en particulier obligation de visite médicale avant la reprise avec le médecin du travail).
b) L’autre, qui inscrit l’ivresse comme témoin de souffrance alcoolique qui relève du soutien par l’équipe de travail, le suivi du médecin du travail et l’orientation dans le réseau spécialisé en alcoologie.
Conclusion :

- L’abord du thème "alcool", ivresse et boissons alcooliques, est peu marqué dans les règlements intérieurs des établissements d’hospitalisation (pour le personnel).

- La réalisation d’actions de prévention du risque alcool auprès du personnel des établissements d’hospitalisation est faible (environ 25 % des réponses).
Ces réalités peuvent s’interpréter comme l’absence de difficultés liées à l’alcoolisation au travail ou au contraire comme un thème encore difficile à aborder auprès des personnels. Une enquête plus détaillée auprès, par exemple, des médecins du travail de ces établissements pourrait donner des éléments pour confirmer l’une ou l’autre interprétations.

Docteur Damien Duquesne

Responsable du CCAA d’Arras,

Médecin du travail au CDMT de Lille

Contacter la Fédération des acteurs de l'alcoologie et de l'addictologie: Retrouverez les coordonnées de la F3A, Vous trouverez aussi un bulletin d'adhésion imprimable pour l'année 2006

Rubriques

Votre structure